Publié le Laisser un commentaire

Allergies, intolérances alimentaires et microbiote.

Allergies, intolérances alimentaires et microbiote.

Le microbiote, à quoi ça sert ?

Un véritable problème de société : les allergies, les intolérances, pourquoi sont-elles de plus en plus nombreuses et fréquentes ?

Le microbiote intestinal c’est environ 100.000 milliards de bactéries réparties en 600 espèces différentes, pesant environ 2kg.

Et à quoi ça sert ?

  • Digestion
  • Dégradation complète des aliments et élimination des déchets
  • Améliore la digestion des protéines, du lait
  • Empêche la croissance de certains germes
  • Assimilation de certaines vitamines et minéraux
  • Renouvellement des cellules de l’intestin
  • Effet barrière pour empêcher les souches pathogènes de se fixer sur la muqueuse
  • Système immunitaire
  • Empêche les intoxications alimentaires
  • Participe à la fabrication de nombreux neurotransmetteurs (dont ceux de la joie)
  • Régule l’appétit.

Notre alimentation actuelle qui s’apparente à de la « malbouffe » interfère et abîme notre microbiote : manger trop sucré, trop de mauvais gras, manger des plats industriels ultra transformés…

En diversifiant notre alimentation au maximum, en limitant les aliments inflammatoires, en consommant des pro et prébiotiques, nous prenons soin de notre microbiote.

La barrière intestinale, quant à elle, permet le passage des bons nutriments et le blocage des mauvaises choses, dont les bactéries et les virus qui pourraient passer dans le sang.

Elle peut être altérée à cause d’une intolérance ou d’une hypersensibilité, et donc pour la rétablir, la glutamine, l’arginine, le zinc sont des éléments importants.

A savoir que les antibiotiques ne tuent pas que les bactéries pathogènes, et donc ils altèrent notre microbiote.

Les probiotiques sont des microbes que l’on peut trouver dans certains aliments comme les yaourts ou les aliments qui ont fermentés.

Il existe également des probiotiques sous forme de compléments alimentaires qui doivent être sélectionnés et donc adaptés à chacun.

Les prébiotiques sont « la nourriture » des bactéries intestinales. Ils aident au bon développement des bonnes bactéries (non pathogènes).

Ils diminuent la perméabilité intestinale, responsable d’allergies et d’intolérances.

Les meilleurs aliments prébiotiques :

  • Artichaut
  • Banane
  • Ail
  • Topinambour
  • Poireau
  • Oignon
  • Salsifis
  • Asperge
  • Froment
  • Chicorée

Ce sont ceux qui contiennent le plus d’inuline, mais il y a bien d’autres aliments prébiotiques.

La consommation de prébiotiques doit être augmentée pour améliorer les troubles digestifs.

L’augmentation de la consommation des oméga 3 aide également à reconstruire une barrière saine.

En voyant ces supers pouvoirs qu’ont vos bactéries, vous comprenez maintenant mieux le rapport avec l’immunité et même avec les allergies et intolérances.

Pour ce qui est de l’intolérance au gluten, les blés d’aujourd’hui sont 50 fois plus riches en gluten qu’il y a 50 ans, notre corps a du mal à le digérer et cela peut créer une hypersensibilité voir une intolérance pour les personnes prédisposées.

Un déséquilibre de la flore peut faire effet boule de neige et vous créer des soucis qui en entraînent d’autres.

A moins d’avoir une candidose, la flore se régénère assez rapidement dans le cadre d’une bonne hygiène de vie.

Parfois les aliments posant problème, hors maladie cœliaque, peuvent être ré introduits progressivement après la réparation de la flore et de la barrière intestinales.

N’hésitez pas à en parler et à vous faire aider.

Article rédigé par Nadège DIAZ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

38 − = 30