Publié le Laisser un commentaire

La détresse face à la découverte de son intolérance au gluten

femme en détresse

La détresse face à la découverte de son intolérance au gluten

Une expérience éprouvante et source de désarroi.

Tout d’abord, il y a souvent une phase de choc et de déni.

On peut se demander pourquoi cela nous arrive, et ressentir un sentiment d’injustice. Les aliments que l’on a toujours aimés et auxquels on était habitué deviennent soudainement interdits. Cela peut être difficile à accepter et à comprendre, et on peut se sentir isolé et différent des autres.

La détresse peut également provenir de l’incertitude quant à ce que l’on peut manger. Les personnes nouvellement diagnostiquées doivent apprendre à lire attentivement les étiquettes des aliments et à éviter tous ceux qui contiennent du gluten. Cela peut prendre du temps pour s’habituer à cette nouvelle façon de faire les courses et de préparer les repas. De plus, il peut être difficile de trouver des alternatives sans gluten satisfaisantes qui aient le même goût et la même texture que les aliments auxquels on était habitué.

La vie sociale peut aussi être impactée par cette intolérance. Aller au restaurant ou être invité chez des amis peut devenir une source de stress. On peut se sentir obligé d’expliquer en détail son intolérance au gluten et de demander des adaptations spéciales dans les repas. Cela peut engendrer un sentiment d’embarras ou de gêne, et on peut craindre de devenir un fardeau pour les autres.

La détresse peut également provenir de la peur de ne pas être compris· ou de ne pas être pris au sérieux. Certaines personnes peuvent minimiser l’impact de l’intolérance au gluten ou penser qu’il s’agit simplement d’une mode passagère. Cela peut être particulièrement frustrant pour les personnes qui ressentent des symptômes désagréables ou douloureux après avoir consommé du gluten.

La détresse initiale diminue avec le temps.

À mesure que l’on s’adapte à son nouveau régime sans gluten, on découvre de nouvelles recettes, de nouveaux aliments et des alternatives savoureuses. On peut également trouver du soutien auprès de groupes, de forums en ligne ou de professionnels de la santé spécialisés dans les intolérances alimentaires.

Il est essentiel de se rappeler que l’intolérance au gluten ne définit pas qui nous sommes en tant que personne. Bien que cela puisse sembler difficile au début, cela fait partie d’un voyage vers une meilleure santé et une meilleure compréhension de notre propre corps. Avec le temps, la détresse initiale peut être remplacée par un sentiment d’acceptation, de bien-être et de confiance dans notre capacité à prendre soin de nous-mêmes.

Trouvez des stratégies d’adaptation qui fonctionnent pour vous.

Il est important de rechercher des ressources et de demander de l’aide. Avec le temps, vous pouvez trouver un équilibre et apprendre à vivre pleinement malgré cette intolérance au gluten, en découvrant de nouvelles possibilités culinaires et en cultivant notre résilience.

Découvrez nos recettes sans gluten

Découvrez l’histoire de Marie, la fondatrice de Gojo_bio, elle aussi intolérante au gluten

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

61 − 59 =