Publié le Laisser un commentaire

L’importance du diagnostic

Ah le gluten, il fait parler de lui…

Une mode ? Un régime pour faire maigrir ?…Intolérance, allergie ???

Le pain, les pâtes, les pizzas me ballonnent alors j’arrête le gluten… ???

Qui connaît vraiment les pathologies liées au gluten ?

Que doit-on craindre de ces dernières ?

Connaissez-vous la maladie cœliaque, injustement appelée intolérance au gluten ? En effet, dans le cadre de cette maladie le gluten n’est pas toléré, mais cela va bien au-delà… La maladie cœliaque est une maladie auto immune, et la plupart du temps génétique. Une maladie auto immune c’est comme une auto destruction, dans le cadre de la MC des anticorps sont fabriqués pour attaquer les intestins et atrophier les villosités intestinales. Qui dit villosités intestinales abimées dit malabsorption des aliments et donc carences mais également système immunitaire affaibli. A la longue, des cancers des intestins peuvent être observés. La barrière intestinale est lésée et de ce fait laisse passer des microbes, des virus beaucoup plus facilement, elle ne joue plus son rôle de barrière, de filtre. Selon les personnes et leurs âges, les symptômes peuvent également être différents chez la même personne au cours de sa vie. Chez l’enfant, c’est assez typique, il y a une cassure de la courbe de croissance ainsi que de la courbe de poids. Les autres symptômes peuvent être diverses et variés : diarrhées, ballonnements, vomissements, nausées, fatigue intense, carences, douleurs articulaires…

Pourquoi le diagnostic est important ?

C’est une maladie qui est reconnue en ALD par la sécurité sociale, ce n’est pas rien !
Elle nécessite un suivi au moins annuel chez le gastro-entérologue (ou gastro-pédiatre pour les enfants), un bilan sanguin sera réalisé pour vérifier si le régime est bien suivi.
Le diagnostic aura été posé par des dosages d’anticorps et une fibro biopsies qui confirme la présence d’atrophies villositaires et donc de la maladie cœliaque. Au besoin, elle sera refaite après la mise en place d’un régime strict sans gluten, pour voir si ces fameuses atrophies villositaires ont disparu. Cette reconnaissance auprès de la sécurité sociale, vous permettra également de bénéficier d’un remboursement de certains de vos produits sans gluten.

A savoir que l’intolérance au gluten peut être non cœliaque, et donc on parlera plutôt d’une hypersensibilité au gluten.

Pourquoi bien faire la différence entre les 2 ?

Et bien l’hypersensibilité, bien qu’avec parfois des symptômes similaires, est une sensibilité plus ou moins importante, un peu moins grave dans le sens où elle n’abîme pas les villosités intestinales, certaines personnes pourront avoir un régime un peu moins strict qu’un MC, déjà elle ne sera pas forcément obligée de faire attention aux traces ni même aux contaminations, selon la sensibilité de chacun bien évidemment, parfois même elle pourra faire un petit écart sans trop de conséquence.
L’hypersensibilité ne demande pas de suivi particulier, et peut être réversible, passagère, alors que la MC est à vie. Mais il existe encore bien d’autres pathologies liées au gluten, c’est pourquoi il est important de poser un diagnostic pour ne pas passer à côté de quelque chose d’autre. Certaines personnes sont allergiques au blé ou au gluten, et cela peut créer également les mêmes symptômes.
Mais encore, le gluten peut être délétère dans des maladies comme le syndrome du côlon irritable, la maladie de Crohn…

Sans pathologie avérée, il ne faut pas supprimer le gluten de son alimentation, on risquerait de devenir hypersensible par la suite.

Dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée, on le limitera, il existe beaucoup de céréales sans gluten qui ont tellement à vous offrir.

Si vous avez un doute, parlez-en à votre médecin, et au besoin à un gastro entérologue ou bien à un allergologue.

Alors prêts à en parler à votre médecin pour faire la lumière sur vos maux ?

Article rédigé par Nadège DIAZ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =